Un fourreau pour le premier

Je souhaitais un étui pour mon premier, je n’ai pour l’instant pas encore investi dans tout ce qu’il faut pour travailler le cuir et le kydex ne me dit rien (mais alors pas du tout !). Donc, ayant un morceau d’olivier trainant dans la boite à bois (un morceau déjà taillé et percé suite à une foirade lors du manche du premier justement), je me suis lancé dans un fourreau en bois !

2014-08-25 20.06.34

2014-08-25 20.07.07

Oui, ça va être très très juste niveau largeur… va pas falloir riper ! (et trouver une solution pour boucher ces trous)

Donc on commence en séparant le morceau en deux et en ponçant pour aplanir les surfaces

2014-08-25 20.40.27

Et hop, c’est partit pour le creusage !

2014-08-25 21.22.08

2014-08-26 15.45.58

Pour les trous, des rivets, flottants pour ceux débouchant sur le “creusage” et un rivet complet pour le “cul” du fourreau

2014-08-26 15.58.51

On colle et on serre fort 😀

2014-08-26 16.29.05

Ponçage, ponçage, ponçage et un peu de ponçage après

2014-08-29 21.41.33

2014-08-29 21.41.41

2014-08-29 21.42.03

J’ai pas mal galérer pour trouver un moyen de maintenir le couteau, j’aurais préféré quelque chose de plus “light” mais bon, pas le choix, pas assez d’épaisseur au niveau des bords pour y mettre un rivet bloquant.

Et voila, bois traité et système de maintient mis en place en paracorde évidée !

2014-09-02 22.34.07

2014-09-02 22.34.41

Ça fonctionne très bien 😀

Le Coutelier Du Dimanche c’est un mec dans son garage, qu’il prend pour un atelier, et qui y passe tout son temps libre à faire des couteaux.

3 Comments

  1. 3 septembre 2014
    Reply

    Formidable Thomas, super boulot!
    Tu as pris quel outil pour refendre ton brut d’olivier?

    • Verbalinsurection
      3 septembre 2014
      Reply

      Une scie fine

    • Verbalinsurection
      3 septembre 2014
      Reply

      Et merci beaucoup 😉

Laisser un commentaire